Parmi les enseignements à tirer de la guerre de l’information sur l’Ukraine : 4 shorts du CR451

La guerre de l’information n’est pas une démarche simple à étudier. C’est la vocation du CR451.

Christian Harbulot

Un film récemment sorti en salle : La ruse nous rappelle son importance durant la seconde guerre mondiale quand les Britanniques montèrent une série d’opérations de désinformation (1) pour tromper les Allemands dans le cadre de plusieurs projets de débarquement. Dans le film La ruse, il s’agit du débarquement en Sicile. Pour Le comité XX chargé de la manœuvre, il s’agissait de faire croire que le débarquement visait la Grèce; L’opération réussit car Hitler et son état-major tombèrent dans le piège et déplacèrent leurs troupes de Sicile vers la Grèce. Une opération du même type, avec encore plus de moyens dédiés à la tromperie eut lieu à propos du débarquement du 6 juin 1944 sur les côtes normandes.

Bande-annonce La Ruse

Concernant l’Ukraine, la guerre de l’information a pris une toute autre dimension puisqu’elle est désormais à la portée des citoyens qui peuvent filmer en direct certaines scènes de guerre. A partir de ce moment, toutes les manipulations sont possibles.

Le CR451 (appuyé en ce sens par l’EPGE) a donc décidé de saisir 4 moments angles d’approche bien précis pour revenir sur la manière dont les Ukrainiens ont essayé de donner de la résonance à leur résistance à l’invasion d’une partie de leur territoire par les troupes russes. Cette manière décalée d’analyser en “shorts” (vidéo de moins d’une minute) a pour objectif de pointer les limites d’une manœuvre de guerre de l’information par le contenu. Il ne s’agit pas d’un constat de donneur de leçon mais d’un commentaire sur l’approche suivie par les Ukrainiens et ses limites en termes de résonance dans le monde européen et plus particulièrement en France.

L’intérêt d’une telle démarche est aussi de donner un aperçu des multiples facettes de ce champ d’affrontements informationnel qui est aujourd’hui clairement revendiqué par les milieux PSY OPS de l’armée américaine .

Le suivi des documents d’analyse (2) qui paraissent sur la guerre de l’information impliquent un travail de recherche de longue haleine. C’est une des taches que le CR451 s’est fixé. L’EPGE s’intéresse d’autant plus à ce travail que les attaques informationnelles sont des un des champs opérationnels de la guerre économique. Et force est de constater que les transferts de connaissance entre les deux champs, létal et non létal, sont très importants. Nous reviendrons dans des articles futurs sur ce sujet.

Note :

1- Lire à ce propos les deux remarquables ouvrages d’Anthony Cave Brown, La guerre secrète (tome 1 et 2), republié chez Tempus Poche, en 2012.

2- Une campagne secrète britannique de “propagande noire” ciblait les ennemis de la Grande Bretagne durant la guerre froide :

https://www.theguardian.com/world/2022/may/14/secret-british-black-propaganda-campaign-targeted-cold-war-enemies-information-research-department